Au creuset d'un brûlant sommeil
Je fermais les yeux, gémissante
Donnée à vos sens en éveil :
Comme eux soumise ou palpitante...

Ventre qui se creuse et qui bat
Seins dont pointe le bout fragile
Souvenance tendre et fébrile
De voluptés en doux combat...

L'âcre brûlure de tes mains
Semble un feu qui détruit le monde...

Frère du mien naît ton désir
Mon souffle est celui de ta bouche
Trop tard pour taire le plaisir
Son éclair bleu déjà nous touche...

Claire de Soujeole

Picasso

Il nous suffit d'un simple geste
Une main qui se pose et qui reste...

Dès lors, main sans retenue
Glisse vers les jardins permis
Faisant chemin sur ta peau nue
Pendant que déjà tu frémis...

Puis, longtemps je serai, patiente maîtresse,
Attentive à chacun de tes désirs cachés
Tu pourras supplier, trembler sous ma caresse
T'abandonner vaincu, tous soupirs arrachés !

Claire de Soujeole

Sommaire